Le Projet

 

Imprégnée par la présence humaine dans ce site depuis des millénaires, j’ai voulu y faire écho en créant un jardin rassemblant des plantes de l’ère secondaire. Faire pousser les premières plantes dans ce lieu de vie habité dès la préhistoire. Planter et préserver des espèces menacées par la culture intensive. Le site exceptionnel surplombant la Dordogne m ‘a aussi inspiré, ce jardin a été imaginé avec un soucis constant de l’intégrer dans les perspectives du paysage qui l’entoure.

 

Ce projet a pris forme avec Mr JL Bajolet, architecte paysagiste qui a conçu et supervisé sa réalisation technique. Les travaux ont commencé en 1990 par la création du bassin principal suivant la ligne de la falaise. Puis des aménagements hydriques vont permettre l’irrigation, essentielle dans cette zone, la traversée du jardin par un ruisseau, et un bassin débordant dans un bassin secondaire. Le retour de l’eau à la Dordogne se fait à travers une cascade végétale. Une caselle, recouverte de tuiles anciennes cache un local technique.

 

 

Le relief du terrain a été remodelé par d’importants apports de terre créant des zones distinctes et favorisant un parcours de promenade. Différentes zones ont été aménagées en fonction des spécificités du terrain:

 

Evolution du jardin

 

Le jardin a évolué à l’écoute des plantes.

Au fil des ans et selon l’évolution des plantes le jardin s’installe. Le tracé de certains chemins a été accentué, certaines perspectives dégagées. Des massifs ont été restructurés, des essences déplacées ou remplacées.