Le jardin de l’Ancien Couvent s’inscrit dans un site naturel privilégié, à l’extrémité du plateau de Meyronne, en haut d’une des falaises surplombant la Dordogne. Il est situé à l’extrémité de ce charmant village lotois entre Martel et Souillac.

 

Dès l’âge de bronze, des hommes ont habité cette rive comme l’indiquent les tessons retrouvés lors des travaux d’aménagement . Ces fragments de poterie témoignent de la présence d’un petit oppidum à la période romaine. L’emplacement surélevé, conforte cette hypothèse. Cette position stratégique explique aussi la présence d’un port, en contre bas sur la rivière. Les archives diocèsaines indiquent la présence de ce port dès 972. Il fut une des voies du pèlerinage de Compostelle.

 

En 1850, la maison devient un couvent de jeunes filles qui dispose d’un jardin, et d’une vigne plantée à la place du jardin actuel.

En 1950, les nouveaux propriétaires remplacent la vigne par des Pins Douglas.

 

A notre arrivée, au début des années 1980, la forêt de pins formait un taillis inextricable, impénétrable, constituant un risque d’incendie non négligeable.

 

Après réflexion et pris avis auprès de l’Office National des Forêts qui autorisa  le déboisage partiel, le projet de création d’un jardin se mit en place.