Certains grands chênes ainsi qu’une allée et un bosquet de sapins ont été préservés. Plus de  150 espèces, arbres, arbustes et vivaces ont été plantés. Des cyprès chauves, des gingko bilobas, des liquidambars, des magnolias, des nymphéas et des prêles constituent les essences de l’ère secondaire qui ont été mises en place. Acer Davlia et Davilia Involucrata  Cornus Contreversa,Tulipier de Virginie.... font partie des arbres rares du jardin.

 

Un accent donné aux plantes qui perdurent telles les fougères, les orchis, les mousses et les lychens dont certaines sont à protéger.

 

  • Une rocaille qui conduit au pied de la falaise (sedum lydium, euphorbes, graminées…)

  • Un sentier moussu sous les chênes (hortensia, cornus…..)

  • Une haie bocagère (exochorda, malus, amélanchiers, weigelias ….)

  • Un passage en pierres sèches surmonté d’une roseraie en arcade (spirées, rosiers anciens, euphorbes, graminées, phlomis….)

  • Des chemins au relief souligné par des bruyères et buis (lysimaques, peroskia, gaura)

  • Des plantes de terre humide encadrant le ruisseau et le bassin (hostas, helleborus foetidus, géranium, fougères, acer palmatum,      

  • Un verger et un potager.

  • Des saules salixrosmarinifolia, des exochordas, un cornus controversa, un micocoulier de Provence, un tulipier de Virginie, un noyer d’Amérique un koelreuteria ont complété cette collection.

 

 

 

Des essences plus communes de la région ont été disposées en fonction de la nature du terrain :

  •  Zone sèches : euphorbes, phlomis, cisyrinchium striatum, carex, miscanthus sinansis

  •  Espaces ombragés : hortensias, bruyères, pieris japonica, brunneras, heuchers, fougères, rodgersias, presles, pulmonaires, hostas, lamium, …..

  • Terres acides : leptosperum, cornus, hortensias quercifolia….